Soutien de la France Insoumise
Membre de la NUPES

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Billet d’humeur “Petit moment de grande fierté toulousaine”

Par Marc Péré, maire de l’Union
Les médias unanimes soulignent ce formidable exploit d’avoir soulevé le Monument aux Morts et de l’avoir déplacé de 35 mètres. Du pur génie français en effet.
Pourquoi cet exploit, au fait ?
Bof. Trois fois rien. Une petite bourde dans le tracé de la future troisième ligne de métro…. C’était trop tard pour le changer et on s’est aperçu qu’il fallait raser les arbres des Allées François Verdier pour agrandir la station de métro pour la ligne C.
Oh punaise ! La boulette. T’es sûr ? Refais tes calculs !
Ça va faire tâche quand même de raser des arbres centenaires. Sauf si.. Le coup de génie ! On soulève le Monument ! Et ça contribuera au PIB français en plus !
Chère, la petite bourde quand même… Quelques millions d’euros payés par le contribuable. Mais ça valait le coup: Quel exploit ! Quel génie français !
Même Kafka, n’aurait pas osé écrire un paragraphe sur cette folie. Pierre Lemaitre, lui, aurait pu rajouter un chapitre dans « Au revoir là-haut », avec Édouard Péricourt (malheureusement absent sur la photo) dans le rôle du bonimenteur.
Pour ma part, si j’avais été en charge du tracé de la ligne du futur métro, j’aurais déplacé les 1000 tonnes de nuit, discrètos, le rouge au front, l’air de pas y toucher, en sifflotant et en prenant l’air détaché pour ne pas qu’on me jette des cailloux…
Le génie toulousain, c’est de faire de ce paroxysme d’absurdité un grand moment de communication où des gens posent fièrement devant une bourde qui se chiffre en millions d’euros (Au fait, ça coûte combien la plaisanterie ?).
Pour sauver des arbres disais-je.
Ironie de l’histoire: au même moment, à 30 kilomètres de là, de nuit et sous protection des gendarmes, a débuté l’abattage de 200 arbres, dont 60 platanes, pour construire une autoroute commandée par le MEDEF de Castres et les usines Pierre Fabre.
Plus de 310 hectares de terres agricoles qui vont être bétonnées, carbonisées, asphaltées, défoncées.
Pour gagner quelques minutes de trajet pour celles et ceux qui pourront se payer les 17€ aller-retour.
Là, en 2023, dans le pays qui a vu la signature des Accords de Paris visant à limiter le réchauffement climatique.
Pas de chance pour toi, platane du Tarn. Tu es mal né. Il te fallait pousser plus près du Grand Rond.
D’un coté les Soulèvements de la Terre.
De l’autre le Soulèvement des Bières.
La vie contre la mort finalement ! 😁

Articles associés

Partager cet article

La newsletter de la Gauche Écosocialiste 31

Toutes les informations et actualités