Soutien de la France Insoumise
Membre de la NUPES

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Grève unitaire le 1° février : travail, réformes : École publique en danger !

Les propos, insultants et mensongers, de la nouvelle ministre, sur le non remplacement et l’école publique, sont inacceptables. Ce ne sont pas des excuses qui vont éteindre l’incendie. Plus que jamais toutes et tous en grève le 1er février, exigeons des actes concrets pour le service public d’éducation.

La crise de recrutement dans l’éducation se pérennise, liée notamment à la faiblesse des salaires

POUR de véritables augmentations salariales pour tous les personnels dans ce contexte de forte inflation,

POUR l’abandon du pacte dont les personnels ont bien compris qu’il ne s’agissait pas d’une revalorisation.

POUR des mesures salariales d’urgence qui permettraient de sortir les AESH, les AED et tou.tes les contractuel.lles de la précarité.

Pour alléger les effectifs par classe aucune suppression de postes notamment pour les remplacements. Il faut également recruter les personnels titulaires nécessaires pour l’ensemble des métiers de notre secteur. La dégradation des conditions de travail, la perte du sens du métier doivent être prises au sérieux : formation continue saccagée, inclusion sans moyens, effectifs nombreux dans les classes, etc. Sur l’inclusion, tous les voyants sont au rouge et les personnels enseignants et AESH sont à un point de rupture.

C’est pourquoi nos organisations revendiquent, des moyens pour l’inclusion, la défense de l’enseignement spécialisé et adapté, le maintien et la création des places nécessaires dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Un statut de fonctionnaire et un vrai salaire pour les AESH, des recrutements d’AESH et de moyens humains à hauteur des besoins. Le projet de réforme du lycée professionnel est emblématique du moins d’école, moins d’enseignant·es, plus d’entreprises, plus d’externalisation des missions, et plus de management ! POUR le retrait pur et simple du projet et l’ouverture de véritables concertations !

Les mesures “Choc des savoirs” vont encore dans le sens d’un contrôle accru du travail enseignant contre la liberté pédagogique, et accentue le tri social.

POUR une école au service de la démocratisation des savoirs à même de réduire les inégalités Pour toutes ces raisons, les organisations FSU, CGT Educ’action et SUD éducation appellent à se mobiliser massivement par la grève le jeudi 1er février et à se réunir dans les écoles et les établissements pour discuter collectivement des dangers que nous devons combattre.

POUR LA DEFENSE DE L’ÉCOLE PUBLIQUE, DE SES PERSONNELS ET SES ELEVES

TOUTES ET TOUS EN GREVE JEUDI 1ER FEVRIER

Manifestation 14h Arnaud-Bernard jusqu’à Esquirol
AG 10h – 12h Bourse du travail

Articles associés

Partager cet article

La newsletter de la Gauche Écosocialiste 31

Toutes les informations et actualités