Soutien de la France Insoumise
Membre de la NUPES

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Solidarité face à la campagne contre les Insoumis·es et tous les défenseurs des Palestinien·es

La campagne de propagande en cours contre la France insoumise (dont nous sommes membres) est un élément supplémentaire s’ajoutant à l’offensive antidémocratique qui s’aggrave de jour en jour. Dans ce contexte, la solidarité de toutes et tous est une nécessité

Depuis que la France insoumise a pris l’initiative de créer la Nupes, une coalition qui a mis en échec la macronie lors des élections législatives 2022, l’ensemble du bloc bourgeois a entamé un travail de sape systématique contre la NUPES et plus particulièrement et systématiquement contre les Insoumis·es. Iels tentent de marginaliser ses derniers en les diabolisant tandis que l extrême-droite est explicitement banalisée. Le « front républicain » naguère érigé contre le RN a été déplacé avec des arguments aussi creux que mensongers contre la Nupes en général et la France insoumise en particulier.

Cette tendance s’est accélérée depuis l’opération initiée par le Hamas le 7 octobre contre Israël et qui a entraîné le massacre d’un grand nombre de civils, un acte terroriste qualifiable de crime de guerre. Il ne se passe désormais plus un jour dans la presse (même celle qui se considère comme la plus « respectable »), plus une heure sur les chaînes d’information en continue sans que le procès de la France insoumise soit mené pour ses « ambiguïtés » ou, pire, sa « complicité » avec le Hamas à partir de mensonges ou de détournements. Pourtant, comme la FI l’a déjà exprimé à de multiples reprises, le projet politique du Hamas est à l’exact opposé du sien, elle condamne (tous) les assassinats des civil·es et, au-delà de la discussion sémantique qui sert d’écran de fumée, a juste le tort de dénoncer la situation d’oppression coloniale des Palestinien·nes depuis plusieurs décennies et de vouloir une véritable action internationale pour un cessez-le-feu et la préservation de la population palestinienne face aux bombardements à Gaza parce qu’une vie est égale à une vie.

Il y a donc à la fois une opération de politique intérieure indigne et une tentative d’étouffer toute critique du gouvernement d’extrême-droite israélien quels que soient ses crimes.

Cette propagande agressive et radicalisée couvre les visées de l’extrême-droite la plus violente comme l’indiquent les menaces de mort, les intimidations parfois les attaques physiques envers les militant·es insoumis·es, leurs élu·es et, comme l’illustre encore récemment les menaces de mort, envers J.L. Mélenchon.

L’offensive en cours vise la France insoumise mais c’est tout le débat démocratique qui se trouve dégradé et mis en danger. L’ensemble des composantes de la gauche politique, du mouvement social en France, tous les individus attachés aux libertés démocratiques sont concerné·es. Il peut exister des divergences sur des formulations, des critiques sur des maladresses. Cela ne saurait justifier de cautionner l’opération, parce que demain c’est l’ensemble de la gauche politique et sociale qui sera visé, comme l’illustre l’inacceptable garde-à-vue imposée au secrétaire de l’Union Départementale du Nord de la CGT, Jean-Paul Delescaut ce 20 octobre.

Face aux attaques macronistes et de l’extrême-droite, à la vague de fake news, la solidarité de toute et tous est nécessaire avec la France insoumise et toutes celles et ceux qui défendent que les vies palestiniennes valent autant que les vies israéliennes.

Collectif d’animation nationale de la Gauche ÉcoSocialiste

Articles associés

Partager cet article

La newsletter de la Gauche Écosocialiste 31

Toutes les informations et actualités