Soutien de la France Insoumise
Membre de la NUPES

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tous et toutes derrière Bénédicte Taurine dans la première circonscription de l’Ariège ! Par Myriam Martin

Le 26 mars et le 2 avril on revote dans la première circonscription de l’Ariège, après la décision du conseil constitutionnel qui a annulé le scrutin de juin dernier.

En cause, des erreurs de distribution de matériels de vote. Le RN qui avait perdu la marche du deuxième tour de 8 voix, a saisi le conseil constitutionnel qui lui a donné raison.

Dans un contexte bien particulier, celui de la mobilisation et de la lutte contre la « réforme » des retraites imposée par Emmanuel Macron, la campagne en faveur de notre candidate et députée sortante, Bénédicte Taurine, s’organise. Bénédicte, membre de la France Insoumise est la candidate de toute la Nupes (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale). Elle a été élue déjà lors des législatives de 2017, et à nouveau en juin dernier face à la candidate de la Macronie, obtenant alors 55,31 % des voix.
Aujourd’hui elle est repartie en campagne pour regagner son mandat de députée.

Mais cette campagne de législative partielle se déroule dans un contexte social tendu et présente des enjeux nationaux.

Déjà dit plus haut, l’exécutif veut imposer le passage de 62 à 64 ans, l’âge légal de départ en retraite. Depuis plusieurs semaines le pays connaît un mouvement de grèves et de manifestations très important.
Les partis composant la Nupes, dont la France Insoumise, sont aux côtés de ceux et celles qui luttent contre la réforme de régression sociale du président Macron. Bénédicte fait parti de ces parlementaires qui se battent dans l’institution et sont aux côtés des grévistes dans les manifestations.
Nous avons besoin de ces élu-e-s représentant l’intérêt général, notre camp social, majoritaire face aux élu-e-s macronistes et alliés, qui ne défendent que la bourgeoisie et les intérêts privés d’une minorité de possédants.

Mais dans cette élection Bénédicte Taurine est aussi le rempart face au RN dont le candidat incarne le danger que l’extrême droite fait peser sur ce pays.

L’imposture de ce parti est totale, absent de tout débat et de tout combat sur les retraites, il surfe sur le mécontentement bien légitime d’une majorité de nos concitoyen-n-es. Pourtant nous ne le dirons et ne l’écrirons pas assez : l’extrême droite est le pire ennemi de notre camp social.

Et ce danger est d’autant plus grand, que dans cette circonscription de l’Ariège, « une socialiste dissidente », soutenue par la présidente de région anti-Nupes, est candidate. Faut-il rappeler que Carole Delga par sa logique mortifère de soutien à des candidat-e-s « dissident-e-s » lors des législatives de juin 2022, a joué à l’idiote utile de l’extrême droite, facilitant en fait la victoire de candidat-e-s RN dans la région Occitanie ?

La candidate de gauche, véritablement de gauche dans cette élection, c’est Bénédicte Taurine, soutenue par l’arc politique au complet de la France Insoumise au Parti socialiste.

Mais le vrai danger est celui de l’abstention, notamment des classes populaires, abstention malheureusement fréquente dans une législative partielle.

C’est pour cela qu’une campagne de terrain se mène depuis plusieurs semaines pour aller chercher une à une les voix nécessaires à la réélection de Bénédicte Taurine.

Nous en sommes convaincu-e-s, nous allons gagner et renvoyer Bénédicte sur les bancs de l’assemblée !

Myriam Martin

Articles associés

Partager cet article

La newsletter de la Gauche Écosocialiste 31

Toutes les informations et actualités