Soutien de la France Insoumise
Membre de la NUPES

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Déclaration commune des partis / Loi Asile-Immigration : le déshonneur de la République

Communiqué de presse 21 décembre 2023

Loi Asile-Immigration : le déshonneur de la République

Le Président de la République et son gouvernement, ont décidé d’une manoeuvre parlementaire qui a abouti à une nouvelle loi Asile-Immigration répondant à la surenchère de la droite et de l’extrême-droite. La préférence nationale, pierre angulaire du lepénisme, vient d’entrer dans la loi, brisant le principe multiséculaire de l’égalité.

Rappelons que, jusqu’à nouvel ordre, les député.es sont élu.es au nom de la représentation nationale et que le rejet préalable d’un texte doit valoir avant tout son retrait pur et simple.

Pire encore, avant-hier soir, Emmanuel Macron a fait entrer la famille Le Pen au panthéon des grands inspirateurs de la seule loi fondamentale que l’on retiendra de son quinquennat. La plus abjecte d’entre elles. Ces jeux et artifices purement tacticiens et électoralistes sont tout simplement indignes et dangereux pour la République !

Indignes, car ce texte issu des positions racistes de l’extrême-droite est contraire aux valeurs humanistes et à la tradition d’accueil portées par les diverses majorités de la 5ème République. Jusqu’ici, les coups de boutoirs sur l’accueil et le droit d’asile en France ont toujours été entravés par un arc Républicain garant du respect de notre constitution qui garantit elle-même les engagements de notre pays au regard des textes et traités internationaux, comme la convention de Genève.

Dangereux, car en liant son avenir à celui de LR, le Président de la République, qui avait, lors de son élection en 2017, reconnu que cette victoire « l’obligeait » à combattre l’extrême-droite, ne pouvait lui laisser plus grand espoir de lui succéder qu’en agissant ainsi. Ce président élu avec les voix de toutes celles et ceux qui n’avaient que pour objectif de défendre la République, vient de les vendre sur l’autel de mesquines ambitions sans lendemain.

Désormais, il revient à la gauche, aux écologistes, aux humanistes, aux progressistes, aux associations de solidarité, aux organisations syndicales, à tous.tes les citoyen.nes convaincu.es de l’universalisme républicain dans lequel il faut inscrire nos enfants, de sauver notre République aujourd’hui à la dérive.

A Toulouse, où nous avons su accueillir 40 000 républicains espagnols fuyant le fascisme, nous savons ce qu’apporte la richesse d’une société multiculturelle et façonnée par l’histoire .

Nous appelons donc tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les mesures nauséabondes portées par ce texte à se mobiliser avec l’ensemble des acteurs de la vie citoyenne locale.

Nous n’endosserons pas la honte et le déshonneur qu’Emmanuel Macron veut faire porter à celles et ceux qui ont bâti notre République contre toute forme d’obscurantisme. Il en va de l’avenir de millions d’hommes et de femmes, il en va de l’avenir de notre pays.
Face à l’extrême-droite et ses nouveaux alliés LR et Renaissance, mobilisons-nous pour que cette loi du déshonneur ne soit jamais appliquée !

Toulouse, le 21 décembre 2023

Les Ecologistes, GénérationS, La France Insoumise, PCF, Place Publique, Parti Socialiste

Articles associés

Partager cet article

La newsletter de la Gauche Écosocialiste 31

Toutes les informations et actualités